5.2 Les troubadours et les trouvères
Devoir Musique BRACHET ARAUJO Mayliss 5°B by A happy ThingLink User
TOUCH this image to discover its story. Image tagging powered by ThingLink
Original link
La musique médiévale - YouTube
An error occurred. Try watching this video on www.youtube.com , or enable JavaScript if it is disabled in your browser.
Original link
Moyen-Âge (musique médiévale)
Période musicale allant du Vème au XVème siècle . Les dix siècles de l'époque médiévale ont produit une musique savante ess...
Original link
VERSION 3 AD MORTEM FESTINAMUS
Original link
VERSION 1 Ad mortem festinamus
Original link
VERSION 4 Qntal - Ad Mortem Festinamus
Original link
VERSION 2 L'Edat Mitjana
Original link

VERSION 1

Ad mortem festinamus anon 14 ième s Ad mortem festinamus Peccare desista_ _mus (2x) Scribere pro_po_sui De contemptu munda_ _no Ut de gentes_ se_culi Non mulcentur in va_ _no Iam est hora surgere A sompno mortis pra_ _ vo (2x) Ad mortem festinamus Peccare desista_ _mus (2x) Vita brevis_ bre_viter In brevi finie_ _ tur Mors venit ve_lo_ci_ter Quae niminem vere_ _tur Omnia mors perimit Et nulli misere_ _tur (2)


Traduction Nous nous hâtons vers la mort, Cessons de pécher ! J'ai entrepris d'écrire Sur le mépris du monde Afin que ceux qui vivent dans le siècle Ne se laissent pas séduire par les vanités Il est temps de sortir De l'infâme sommeil de la mort

VERSION 2

Cette seconde version est très proche de la précédente. Nous remarquons également l'ambiance festive et dansante, le tempo rapide, les nuances forté. On trouve également un choeur, tantôt à voix égales, tantôt à voix mixtes avec une fin où ils font du chant responsorial. Ce qui change c'est l'instrumentation : on trouve un instrument avec une gueule de monstre : c'est le cornet à bouquin qui joue la mélodie accompagné d'une vièle en bourdon (vous savez à présent ce que c'est !). Les percussions qui font un ostinato sont : les clochettes, le tambourin, les claves.


Version 3 : Musica Reservata

La troisème version écoutée en classe a une couleur nettement plus arabo-andalouse. Encore une fois nous notons les points communs avec les versions précédentes (choeurs en alternance, bourdon de certains instruments, percussions en ostinato, instruments qui doublent la mélodie) mais également les différences : la percussion à la fois africaine avec le djembé, et espagnole avec les castagnettes. Nous remarquons également la couleur très orientale de la mélodie de la bombarde.