4.9 Changer pour ne pas mourir ?
 

Andy Wahrol exploite cette idée à partir d'un portrait de la célèbre actrice américaine, Marylin Monroe. Il ne varie que les couleurs (très flashy) et pourtant c'est l'expression de tout le visage qui en est affecté.

En musique, c'est avec Corelli et sa célèbre sonate "La Follia" que nous abordons le sujet. Nous en chantons le thème joué par le violon (l'instrument de Corelli), facile et simple, en notes conjointes, sur un motif rythmique de 4 notes répété 4 fois. Ce thème est fait de deux phrases dont le début est identique, mais la fin différente : la première phrase (A) reste en suspension, la seconde (A' ainsi nommée parce qu'elle est l'image de A) conlue. La mesure comptes 3 temps, le tempo est lent, les nuances piano. Jusque là pas de difficulté pour chanter ni même pour jouer le thème ainsi que la ligne d'accompagnement à la basse.

Viennent ensuite une série de 23 variations. Tantôt c'est le thème qui change de tempo, de nuance, de caractère : on lui enlève ou on lui rajoute (broderies) des notes. Tantôt c'est l'accompagnement (le violoncelle et le clavecin = la basse continue) qui varie. A d'autres moments le violoncelle répond au violon en un jeu de dialogue. Toutes les possibilités rythmiques et mélodiques sont exploitées. Des plus simples aux plus complexes et virtuoses. D'où la justification du nom "La Follia" (la folie) ! ( source )

Marin Marais - Les Couplets De Folies (Livre De Pièces De Viole)
Original link
Les compositeurs - In musica.fr
Arcangelo Corelli, né le 17 février 1653 à Fusignano, près de Ravenne, mort le 8 janvier 1713 à Rome, est un violoniste et compositeur italien. Il est considéré comme l'un des compositeurs majeurs de la période baroque.
Original link
Arcangelo Corelli Sonate Op.5 n°12 "La Follia", suivi de partition
Original link