28.2 La mission du reggae

Le reggae a pris ses origines dans les musiques caribéennes traditionnelles telles que le mento ou le calypso.

Ce qui caractérise essentiellement le reggae des autres styles musicaux, c’est un rythme à quatre temps lourd ou les temps faibles sont accentués grâce à la basse et la batterie.

A la batterie, le trait le plus caractéristique est le coup de caisse claire sur le 3ème temps.

On peut souligner quelques évolutions dans l’histoire du reggea :

  • l’early reggae

  • le « one-drop »

  • le rocker

  • le stepper

  • le « rub-a-dub »

C’est évidemment à Bob Marley et les Wailers qu’on doit le succès de ce genre musical à l’international.

Pour apprendre à jouer un rythme de reggae à la batterie, la première étape consiste à maitriser le « One-Drop« .

Le « One-Drop », première figure du reggae

Là ou d’habitude on marque les premiers temps de chaque mesure à la grosse caisse, dans le « one-drop » on « laisse tomber« , la grosse caisse du 1er temps.

Le reggae One Drop

Donc on commence par un silence (compter à haute voix), 2 charlé, une caisse clairejouée en cross-stick (c’est le symbole de caisse claire avec le ‘x’ ) avec une grosse caisse, et deux charlé pour finir.

Note : pour jouer en « cross-stick », poser la baguette sur la caisse-claire de façon à ce qu’elle touche la peau et le cercle en même temps. appuyer la paume de la main sur la peau, et lever la baguette du bout des doigts pour la frapper sur le cercle.

C’est LA base du reggae, tant ce que rythme n’est pas maitrisé inutile de penser aller plus loin. Le plus déroutant au début, c’est le silence sur le 1er temps, surtout si l’ont vient de genre musicaux plutôt orientés rock.

Travailler d’abord doucement pour s’approprier le rythme, jusqu’à entendre la « mélodie ».

Un très bon morceau pour s’y essayer : Legalize It de Peter Tosh, rythme lent autour de 80 bpm.

Le « Rocker », un reggae sur une base de rock

Une fois le « One Drop » maitrisé, et lorsque vous ressentez le feeling rasta monter en vous, vous pouvez ajouter un coup de grosse caisse sur le 1er temps.

Le reggae rocker

Un exemple en musique d’un « rocker » :

Le Stepper, un « 4 to the floor » à la sauce reggae

Pour jouer un rythme de reggae stepper, il faut marquer tous les temps à la grosse caisse.

Le reggae stepper

Dans « Iron Lion Zion » de Bob Marley, remarquez la dynamique créée par les 4 coups de grosse caisse dans chaque mesure.

Pour allez plus loin, vous pouvez habiller votre rythme de base de contre-temps, et de fills en fin de mesure.

Pour varier, on peut aussi jouer les croches façon « shuffle« , pour un effet swingué.

Voilà vous voilà bien armé pour entrer dans le monde du reggae !


Bob Marley - Iron Lion Zion
Original link