La musique et la danse divine

La représentation la plus connue du dieu Shiva est Nataraja, le seigneur de la Danse[1] Extrait d’un article publié dans le Journal of Analytical... [1] . Le dieu lui-même danse, selon les poètes qui le vénèrent, sauvagement et avec extase, ses cheveux emmêlés flottant au vent. Cette danse représente l’énergie sans limites du processus cosmique, le cycle sans fin du devenir et de la disparition, de la naissance et de la mort. La danse présuppose un accompagnement et l’inspiration qu’offre la musique. Et il y a ici plus de musique que la simple danse cosmique en elle-même. Le dieu Shiva tient dans une de ses mains droites un petit tambourin ; et c’est avec ce tambourin qu’il crée le monde. Car, quand on l’agite, ce tambourin produit le son mystique Omqui fait que le monde manifeste se développe à partir de sa substance initiale. Pour le dévot de Shiva, le monde est créé par le son rythmique, et l’activité essentielle de Dieu est symbolisée de manière typique en termes de musique et de danse.