Concert Jeudi 2 mai 2019 - 18h30
Salle Victor Hugo de Fameck
Thomas Fersen - Le Chat Botté - Le Live
Original link
Thomas Fersen - Le chat botté
Original link

Je travaille au "Chat Botté" Dans le centre-ville, Je vends l'hiver et l'été, des mules en reptile C'est mon destin je suppose, J'ai quinze ans d' maison, Ça sent pas toujours la rose, C'est le reblochon

Dans le cas de cette fillette Qui tend son pied droit, Son prénom doit être Berthe, Pointure 43. Il est l'heure de mon sandwich Mais je n'ai plus faim Asphyxié par une péniche, Telle sera ma fin.

Refrain: On ne veut plus les quitter Quand on les enfile Essayer c'est adopter Les mules en reptile

Je surveille au "Chat Botté" Derrière mes lentilles, Au rayon des nouveautés, Une longue fille, Elle regarde les savates Et puis finalement Elle me dit qu'elle convoite Les mules en serpent.

Elle me confie son pied nu Comme à une sœur. Il est fin, petit, menu, Bref, sans épaisseur. Je le respire, je le flaire, Enfin je le hume, Je voudrais mettre sous verre Ce qui le parfume.

Refrain Jamais eu au "Chat Botté" Cette démangeaison, Cette envie de bécoter En quinze ans d' maison, Je repousse l'idée sotte, L'idée saugrenue, L'idée d' proposer la botte A cette inconnue, Quand soudain le carillon Annonce la nuit Et pareille à Cendrillon, La fille s'enfuit Me laissant désappointé, La mule à la main, Elle s'enfuit du "Chat Botté", Passe son chemin.

Refrain

J'me faufile dans la réserve J'entrouvre la boîte, Tout le parfum que conserve la pantoufle droite Me traverse les narines, Dilate mon cœur, Me réchauffe la poitrine Comme une liqueur.

Moi qui avais le bourdon, J'ai la chair de poule, Et même la chair de dindon Quand j'éteins l'ampoule, Il me semble être avec elle, Elle à mes côtés,

Je rêve d'une vie nouvelle Loin du "Chat Botté"

Refrain

Le chat botté (Thomas Fersen) - Les Frappés du Sol
Original link